Marie-Noëlle Garrie

Biographie :

Je suis née en 1950. J’ai aimé lire très tôt avec une sorte de boulimie qui me faisait déchiffrer sans relâche tout ce qui était imprimé, depuis la notice de médicament jusqu’aux réclames peintes ou affichées sur les murs. J’ai commencé également à écrire quelque temps plus tard de la poésie que j’illustrais sur de petits cahiers de brouillon. Au collège, je noircissais des classeurs de romans échevelés aux intrigues improbables.

Puis je découvris Flaubert qui signa très involontairement la fin (provisoire !) de ma carrière d’écrivain. Comment écrire après lui ? Et comment se prendre en toute humilité pour Victor Hugo écrivant : « Je serai Chateaubriand ou rien ! » Je n’écrivis donc rien, à part un honnête et banal courrier, la liste des courses, des cartes postales ou des annotations sur les copies de mes élèves. Bien des années plus tard, après avoir enseigné, élevé des poulets, vécu en Afrique, je me suis à nouveau hasardée dans l’écriture, en soignant activement mon immodeste complexe Flaubert.

Source

Bibliographie :

  1. 17 nuances de folie – Mon Avis
  2. 21 nuances de voisinage
  3. Ainsi font, font, font… – Mon Avis
  4. Giroflée – Vie et mort d’une sorciere

 

Les Livres :


 

#PrincessTiti

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s