Marjorie Loup

Biographie :

Bibliographie :

  1. 21 nuances de voisinage
  2. Ensorcelé, pour l’amour d’une reine – Mon Avis

Les Livres :

21 nuances de voisinage

21 nuances de voisinage
Les voisins… On les déteste, parfois, ou alors on prend l’apéro chez eux ! Mais on peut aussi, au choix : en tomber amoureux, devenir leur bouc émissaire, découvrir sur eux d’incroyables secrets, les tuer, les dénoncer… ou les supporter ! Et il y a aussi d’autres genres de « voisins », pas seulement ceux que l’on croise sur son palier avant d’aller au travail. Le type assis sur le même banc public, ceux que l’on est obligé de côtoyer durant un voyage, le fâcheux qui partage la même chambre d’hôpital, et même celui qui cohabite dans notre propre cerveau…

Voici une vingtaine de nouvelles sur le thème du voisinage, chacune dans des univers, des approches et des styles très différents. Les voisins qu’on y croise amorcent de belles histoires d’amour ou se transforment en zombies, font un bout du chemin ensemble ou en perdent leur latin : polar, fantastique, SF, tous les genres se côtoient dans ce recueil concocté par les auteurs des Éditions Hélène Jacob, avec humour ou gravité, drôlerie ou férocité, tendresse ou ironie.
Car si l’on choisit ses amis, seul le hasard décide pour nous ceux qui s’immiscent, souvent bien contre notre gré et contre le leur, dans notre existence quotidienne…

Ensorcelé, pour l’amour d’une reine – Mon Avis

Ensorcelé, pour l'amour d'une reineL’auteur vous propose de découvrir sa vision de l’amour, fou et absolu, dans un conte s’inspirant de la prose de Barjavel. Sous une forme narrative à la première personne, le héros vous entraînera dans des contrées très lointaines, mêlant réel et imaginaire.

À cause de la Prophétie, le narrateur quitte la Bretagne à la suite de son ami Merlin, parce que la reine des Atlantes l’attend.
Un Merlin inoubliable, magicien et despote, qui le conduira au royaume de la reine des Atlantes avant que ses portes ne se referment pour longtemps.
Une reine mystérieuse, mais pour qui le narrateur oubliera son nom aussitôt qu’il l’aura vue. Voilà ce que dit la Prophétie.
Une reine pour qui l’on oublie d’où l’on vient, nourri par un amour fou menant à un affrontement inéluctable avec celui qui est au cœur de ce roman : Merlin.
On en ressort déboussolé, étourdi, partagé entre l’horreur et l’émerveillement d’un tel amour.

Ce livre de style fantastique a été initialement écrit pour un concours de premier roman, sous un autre titre, et est arrivé en finale des trois meilleurs manuscrits.

 

#PrincessTiti

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s