Kyoko

Biographie En interview (Source) :

Peux-tu te présenter ? Quel âge as-tu ? Que fais-tu dans la vie ? As-tu des passions ?

Bonjour à tous ^^ Moi c’est Kyoko, un pseudo tiré du monde des mangas et qui me suit depuis près de quinze ans maintenant. J’ai atteint le quart d’un siècle de vie et je cherche encore ma voie dans le monde du travail. Je suis douée en langues – en parle couramment trois, en lit couramment deux, et en connais à peu près une quatrième. J’ai fait des études en art et en littérature et culture française et anglaise, et ces deux voies représentent également mes passions. Vous l’aurez compris : j’aime lire, écrire et, bien que j’aie récemment arrêté, j’aime dessiner. J’espère pouvoir un jour vivre de l’une de ses passions qui sont les bases même de ma vie.

En lecture, je suis très difficile : j’ai des genres favoris (urban fantasy, fantasy), des genres détestés (érotique et romance à la Harlequin), des genres que j’aime de temps à autres (bit-lit, humour, romance paranormale, policier, SF, etc), et mes écrits suivent mes goûts en général (oui, logique, je sais).

Comme vous l’aurez probablement deviné avec mon pseudo, je suis également accro à l’univers des mangas. J’en ai une collection impressionnante et mes genres préférés sont l’humour et le fantastique.

Comment t’est venue l’envie d’écrire ? Depuis quand écris-tu ?

 Alors, il faut souligner deux étapes dans ma vie en ce qui concerne l’écriture.

La première était lors de ma classe de CM1 il me semble, où un projet d’écriture avait été demandé par ma maîtresse de l’époque. Je m’étais tellement prise au jeu que j’avais développé une intrigue immense à mon histoire mais, bien sûr, j’étais trop jeune pour maîtriser l’écriture et n’en suis pas venue à bout. De même, deux années plus tard pour les projets IDD de la sixième, j’ai vécu la même chose : un projet d’écriture, une envie de plus que ce qui est simplement demandé, une impossibilité d’en venir à bout.

Entre temps, plongée dans l’univers des mangas, j’ai fait la connaissance des forums où j’ai commencé à écrire des petites histoires, des scénettes ludiques demandées par les membres du forum, la plupart du temps avec des couples originaux car je n’arrivais pas à m’imprégner des autres (donc pas ou peu de fanfictions), des trames gribouillées sur un cahier par-ci par-là, etc…

 

Et puis le déclic. Un drôle de déclic, me direz-vous. Très soudain. Je l’avais vraiment pas vu venir. C’était l’été de mes dix-huit ans. J’étais partie aux États-Unis pour trois mois, dans le but de travailler et d’apprendre correctement l’anglais. Sur place, un soir lambda, j’ai ouvert mon ordinateur et je me suis mise à écrire… Comme ça, sans direction, j’ai eu envie d’écrire et je l’ai fait, montant mon histoire petit à petit. Le plus drôle ici est que cette histoire est la première à sortir à mon nom seul, sept ans après l’avoir commencé. Elle a subi pas mal de correction depuis ses débuts mais le fond de l’histoire n’a pratiquement pas changé ! Et entre temps, comme je le disais, ce fut le déclic, le début de l’aventure. En cinq jours j’avais achevé cette fiction, en moins de temps je m’étais décidée à me lancer dedans et depuis, je ne me suis plus arrêtée ^^

Où puises-tu ton imagination ?

Mes histoires me viennent souvent comme ça, sans réfléchir, mais à n’en point douter qu’elles sont influencées par beaucoup d’éléments et d’évènements.

La première influence est sans conteste mes rêves. Je rêve souvent de scènes extraordinaires, insensées, d’éléments absurdes et tout ce qui est possible dans le monde onirique. Quand je me réveille et qu’il me reste les sensations de ces rêves, ça me crée des histoires. Bien évidemment, il y a tout un travail derrière à fournir (non mais parce qu’écrire bêtement que je volais et que j’atterrissais soudainement sur la route sans plus pouvoir voler puis avançais d’un pas et me retrouvais dans le salon de ma grand-mère n’a pas de sens, littéralement parlant. C’est beau pour moi mais faut un fil directeur pour que, si je souhaite en construire une histoire, le lecteur ne s’y perde pas lol). Mais c’est bien là ma première influence.

Ensuite, comme pour beaucoup j’imagine, ce sont mes lectures et les films et séries TV que je regarde. Les thèmes sont exploités de toutes les manières possibles à travers le monde et quelques fois un élément vient me marquer en particulier et influencer mon histoire alors que d’autres fois c’est l’inverse que j’essaye de produire. Comme je lis beaucoup, et pas seulement des livres mais également des articles sur les différentes mythologies de tous les continents, ça me fait pas mal d’éléments à exploiter à ma manière.

Est-ce ta première publication ?

À mon nom seul, oui ^.^  Et je suis vraiment très contente ! Avoir juste son nom seul gravé sur la couverture d’un livre, c’est tout simplement une joie indescriptible ! Un aboutissement d’un travail et d’une passion. Je remercie d’ailleurs beaucoup Dreamcatcher de m’avoir donné cette chance ! ^^

Sinon, j’ai déjà publié des nouvelles et des histoires courtes dans des recueils où mon nom apparaissait en tout petit à côté d’une dizaine ou quinzaine d’autres personnes (lol).

Est-ce que trouver une maison d’édition a été compliqué ? Pourquoi avoir choisi celle-ci plus qu’une autre ?

Je ne sais pas si c’est compliqué. Pour les recueils d’Appel à Textes, je ne me pose pas de question. Pour cette histoire, disons que c’est la seule que je possède qui est complètement achevée selon mon point de vue (pour les autres, je veux encore travailler dessus), prête à être publiée, et donc c’était pour moi le début des recherches. Par le plus grand des hasards, j’avais entendu parlé de Dreamcatcher qui venait tout juste de naître et auquel je participais au comité de lecture, et avant même que j’y réfléchisse plus loin, j’avais tenté ma chance.

Donc non, je ne connais pas encore les difficultés à chercher un bon éditeur, celui-là m’est venu naturellement au vent ^^’

As-tu d’autres projets d’écriture ? Si oui, lesquels ?

Trop pour les partager ici ^^’ Mais si vous voulez en savoir un peu plus, vous pouvez aller soit sur ma page auteur Facebook , soit sur mon Site

Bibliographie :

  1. A Foreign Feeling – Mon Avis
  2. Abominations

#PrincessTiti

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s